Charge de travail des controlleurs

L'objectif est ici de mieux quantifier la charge de travail du contrôleur aérien, afin de pouvoir la prévoir avec plus d'exactitude. On s'intéresse en particulier à l'impact de la complexité du trafic sur la charge de travail.

Travaux en cours

Les travaux en cours portent essentiellement sur:

  • L'analyse du diamètre pupillaire sur la charge mentale du contrôleur. Ce travail est en collaboration avec la DSNA/DTI, dans le cadre du programme européen SESAR .
  • La perception du risque de conflit chez les contrôleurs aériens (suite du projet CREED mené à la DSNA/DTI)
Résultats antérieurs

Pour mémoire, dans nos travaux antérieurs à la création du MAIAA, nous avons cherché les indicateurs de complexité les plus pertinents par rapport aux décisions de reconfiguration des secteurs de contrôle. L'hypothèse à la base de cette démarche est que les décisions de regrouper plusieurs secteurs sur une même position de contrôle, ou au contraire de "dégrouper" un secteur, sont statistiquement significatives de la charge de travail du contrôleur, tout en gardant à l'esprit les biais possibles (ouvertures de secteurs à des fins de formation, relève des équipes, incidents techniques, etc...).

 

Cette estimation de la charge de travail est à mettre en relation avec la prévision des ouvertures de secteurs de contrôle aérien