La planification du trafic aérien

Le trafic aérien est en partie planifié, afin d'éviter au mieux les saturations de l'espace aérien et des aéroports. Pour cela, il est possible de modifier un ou plusieurs des paramètres suivants, pour chaque avion :

  • l'heure de décollage
  • la route suivie
  • le niveau de vol en croisière
  • la (ou les) vitesse(s) de croisière

Contexte opérationnel

Des approches assez différentes ont été choisies aux Etats-Unis et en Europe, en ce qui concerne les mesures de planification. Ces différences s'expliquent par des facteurs historiques et météorologiques. Historiquement, les phénomènes de saturation affectaient essentiellement les aéroports, aux Etats-Unis, et l'espace aérien en route en Europe, en partie à cause du morcellement des espaces aériens nationaux. Sur le plan météorologique, les zones les plus saturées aux Etats-unis sont, à certaines périodes de l'année, quasi-quotidiennement impactées par des phénomènes convectifs.

En conséquence, aux Etats-Unis, chaque zone terminale importante gère sa propre planification des vols, plus ou moins indépendamment des autres, et les trajectoires sont souvent re-planifiées alors que les avions sont déjà en vol. En Europe, c'est un organisme central (CFMU) qui est chargé de re-router les flux d'avions afin d'éviter les secteurs surchargés, ou de retarder les décollages de certains avions.

Thématiques de recherche sur la planification des vols

Les thématiques de recherche sont par conséquent également assez différentes. Aux Etats-Unis, de nombreuse publications portent sur la façon de mettre en cohérences les planifications de différentes zones terminales, ou encore sur les stratégies de re-routement en fonction des phénomènes météo. En Europe, on trouve plutôt des publications sur les "effets réseau" des régulations posées sur les secteurs aériens, ou sur l'amélioration des algorithmes d'allocation de créneaux au décollage.

Plus récemment, avec les nouveaux concepts opérationnels proposés dans SESAR et NEXTGEN, la recherche sur la planification des vols s'est orientée vers la notion de "contrat 4D".

Travaux en cours

Voici quelques exemples des travaux les plus récents menés au MAIAA sur la planification des vols :

Résultats antérieurs

Voici également, pour mémoire, quelques travaux antérieurs à la création du MAIAA :